Pour une entreprise éthique ?

Comme l’exprime André Comte-Sponville* « Une entreprise ça n’a pas de morale : ça n’a qu’une comptabilité et des clients. Une entreprise ça n’a pas de devoir : ça n’a que des intérêts et des contraintes. Une entreprise ça n’a pas de sentiments, pas d’éthique, pas d’amour : ça n’a que des objectifs et un bilan. Bref il n’y a pas de morale d’entreprise ni d’éthique d’entreprise. » Quel bel exemple de réalisme ! qui fait froid dans le dos et abat en une phrase toutes les illusions idéalistes.
Heureusement Comte-Sponville complète immédiatement : « c’est précisément parce qu’il n’y a pas de morale de l’entreprise qu’il doit y avoir de la morale dans l’entreprise. Et de même pour l’éthique : c’est parceque l’entreprise n’en a pas que les individus qui y travaillent ou qui la dirigent se doivent d’en avoir une. » 

Pour finir, Comte-Sponville nous lance ce défi qui s’adresse à notre responsabilité et à notre liberté : « ne comptez pas sur votre entreprise pour être morale à votre place. » 
Il est intéressant de noter que nous sommes ainsi renvoyés à nous-mêmes, à notre responsabilité et à notre liberté. Comme l’a si bien formulé Frankl,  “I recommend that the Statue of Liberty on the East Coast be supplemented by a Statue of Responsiblity on the West Coast.”**  Frankl poursuit en affirmant que « The Freedom Equation is incomplete with Liberty alone. Liberty must co-exist with Responsibility to maintain Freedom. »*** 

Personne ne résoudra cette équation à notre place, aucune structure, fut-ce une entreprise, une association, un système politique, une institution religieuse. Et c’est bien ainsi, car rien au final ne se substituera à ce choix qui est une chance pour nous humaniser.

* André Comte-Sponville, philosophe français, dans son livre Le Capitalisme est-il moral ? La confusion des ordres (2004).
** Viktor E. Frankl, psychiatre autrichien ayant fini sa vie aux USA après être sorti indemne du camp d’Auschwitz, in Man’s Search for Meaning.
La version française est habituellement donnée comme suit : « Vous avez construit à l’est la statue de la Liberté, un continent reste à traverser pour construire, à l’ouest, la statue de la Responsabilité. »
***« L’équation de la liberté (Freedom) est incomplète avec la liberté (Liberty) seule. La liberté (Liberty) doit co-exister avec la responsabilité pour maintenir la liberté (Freedom). »