Quand on caractérise un leader, l’image qui vient souvent est de le placer devant son équipe mais parfois comme un berger le manager peut aussi se mettre derrière le troupeau…

Leadership“Devant” le leader indique la vision, porte les intuitions, donne la direction et attend d’être suivi… il est alors en mode ‘pull‘ plutôt directif. Ce style de management est efficace dans les temps de crise, de redressement, mais s’il est la seule posture utilisée il est non-responsabilisant, démotivant et développe l’assistanat. En plus il est isolant pour le manager qui peut créer un fossé entre lui et le reste de son équipe.

A l’inverse “derrière“, en mode ‘push‘, le leader met en valeur ses équipiers, les laisse par eux-mêmes proposer des solutions, avancer… Même s’il guide par la voix pour indiquer une direction globale, il laisse son éq

uipe arpenter et découvrir le terrain, se frayer un chemin pour atteindre le but. Ce style de management est plutôt délégatif et permet aux personnes de se développer, de se responsabiliser. Cela nécessite que les équipiers possèdent déjà une certaine compétence et aient envie d’avancer.

aa équipe

Ce n’est pas tout… le leader peut aussi se positionner “à côté” de son équipe. Il est alors en mode ‘accompagnement‘, proche et laissant une certaine marge de manoeuvre. Il entend ce qui se passe, laisse le groupe faire des propositions d’organisation, d’idées, de solutions. Ce mode de management est plutôt participatif. Il promeut la créativité et repose sur la croyance que par l’échange et le partage une équipe est plus intelligente que la somme des intelligences mises bout-à-bout.

leader

Enfin le leader peut également se positionner “dedans“, au sein de son équipe. Il cherche alors à montrer l’exemple, à convaincre par son engagement, ses actes. Il est proche, disponible et actif. C’est un management plutôt persuasif en mode ‘investissement‘. Il est très fatiguant pour le manager qui porte tout ou presque et prend énormément en charge.

Devant le leader donne du cadre, dedans de l’énergie, à côté de la créativité collective et derrière de l’autonomie, de la responsabilisation. Tout est nécessaire… le tout est de l’adapter aux situations et aux personnes… (à suivre)